Archives pour la catégorie Etiquette de quilt

Sortir du rang…

Nous adorons le nouvel ouvrage de Sirop de Citrouille, qui avait déjà montré son talent par ici.

Sirop de Citrouille roue chromatique

C’est à la suite d’une classe on-line avec Rachel de Stitched-in-Color que ce quilt a été réalisé, mais il montre l’esprit créatif de la quilteuse ! La roue chromatique aurait été bien plus banale si quelques tranches n’en faisaient pas qu’à leur tête… Notez aussi la variété de piéçage des tranches.

sortir du rang

Elégante signature !

 

Allez visiter le blog de cette créatrice : Sirop de Citrouille !

Publicités

Pour un quilt printanier, une étiquette brodée…

… For a spring quilt, an embroidered label :

A label for a quilt inspired by Sujata Shah, the Root Connection. Une étiquette pour un quilt inspiré par Sujata Shah dont le blog est the Root Connection.

A label for a quilt inspired by Sujata Shah, the Root Connection. Une étiquette pour un quilt inspiré par Sujata Shah dont le blog est the Root Connection.

Do you want to have a look at the front ? Bien sûr, nous pouvons vous montrer aussi le devant :

pushpanjali 2 (1)

Fait par Kristine de la Ruche des Quilteuses. Plus de photos par ici !

 

 

Un crayon pour écrire l’étiquette – A pencil for a label

Merci d’avoir été si nombreux à manifester votre souhait d’apposer un crayon à vos ouvrages millésime 2015. Nous pouvons publier les photos que vous enverrez à notre adresse : crayonandpencil@gmail.com.
Thank you so much for showing your interest and willing to put a pencil on your works dated 2015. We can publish here your pictures sent to : 
crayonandpencil@gmail.com.

En voici un provenant d’une Abeille de la Ruche des Quilteuses :
Here is one from La Ruche des Quilteuses :

Liberté j'écris ton nom - Kristine Toufflet

Il est brodé sur l’étiquette d’un quilt, laquelle est faite de tissu imprimé « cahier d’école ». Il rappelle irrésistiblement le poème de Paul Eluard qui finit ainsi :
Pencil embroidered on a printed fabric « French exercise book » as a label. It reminds irresistibly of Paul Eluard’s poem that ends this way:


J’écris ton nom…
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.


I write your name…

I was born to know you
To name you
Liberty

Paul Eluard, extrait (1942)